Browse By

Gestion des déchets

Nos  constats et nos propositions  :

I. De trop nombreux dépôts sauvages d’encombrants :

Que ce soit sur la voie publique, ou sur terrain privé, souvent autour des points d’apport volontaire (P.A.V), ces dépôts sauvages se multiplient. La mairie consacre actuellement une demi-journée par semaine, deux agents et un camion-benne pour ramasser. 

Nous ne pouvons pas nous limiter à déplorer l’incivilité de certains.

Nos propositions : 

1) Faciliter  :

faciliter l’accès à la carte de déchetterie : l’inclure dans un « kit de bienvenue », via les bailleurs sociaux, la réunion d’accueil des nouveaux arrivants, pouvoir la retirer en mairie…

proposer un service municipal de ramassage des encombrants : un ramassage gratuit de manière périodique + sur rendez-vous, à un tarif accessible. 

2) Expliquer :

campagne de communication sur les encombrants et autre déchets spécifiques (cartons, produits chimiques…) : affichage au plus près des habitants, lors des événements de quartier, lors de balades citoyennes.

*Intégrer les dispositifs dans l’accueil des nouveau habitants dans tous les quartiers.

3) Sanctionner :

une fois ces solutions mises en place, trouver les moyens pour les contrôles réguliers et la verbalisation

II. Les points d’apport volontaires ne font pas l’unanimité :

Odeurs, systèmes d’ouverture peu pratiques , mauvaises localisations, ramassages pas assez fréquents…Nous avons recensé beaucoup de critiques, qui doivent amener des améliorations et de l’expérience pour l’éventuel déploiement ou non de dispositifs similaires.

Nos propositions : 

étudier avec le SMIRTOM et des porteurs de projet des solutions aux problèmes d’odeurs, de fréquence de ramassage et d’ergonomie d’ouverture des bacs. 

* moratoire sur l’installation de PAV dans tous les futurs projets d’aménagement (avenue Gal Leclerc, République-Belles Manières, Gudin) :  impliquer les riverains dans l’étude d’implantation des PAV ou des solutions alternatives.

III. Le devenir des déchets et leur valorisation est une préoccupation d’un nombre croissant d’entre nous :

La question de la gestion des déchets doit se poser dans un contexte de transition énergétique, de limitation de notre empreinte écologique, et également de recherche de création d’emploi local.

Nos propositions : 

* Un plan « zéro mégots » : installation de bornes de collecte de mégots dans les zones appropriées, journées de sensibilisation, collaboration avec les cafetiers, restaurateurs, pour s’inscrire dans une filière de l’économie circulaire qui produit du combustible de substitution et/ou du mobilier urbain par valorisation des mégots.

* Soutenir les associations et initiatives citoyennes visant à la diminution des déchets.

* Développer les pratiques d’échanges et de ressourcerie, en lien avec la politique de lutte contre les dépôts sauvages d’encombrants.

*Faire du territoire montargois un territoire d’accueil et d’expérimentation pour l’économie circulaire, l’industrie du recyclage et l’économie sociale et solidaire, comme le pratique déjà le chantier ICARE.

IV. Faire évoluer la collecte ? 

Des questions sont posées suite à la mise en place des consignes de tri étendues et la modification des rythmes de collectes dans certaines zones de la ville. Nos poubelles jaunes débordent !

Nos propositions :

* Faire le bilan des modifications des rythmes de collecte et des consignes de tri étendu avec le SMIRTOM et revoir le rythme des tournées de collecte si nécessaire

* Afficher les calendriers de collecte sur des panneaux d’information de proximité (cf développement des conseils de quartier).

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share This